Jeudi 4 mars
11h30-13h00

1 L’innovation financière pour le développement :
quelle valeur ajoutée ?

Owen Barder (Development Initiatives)
Inge Kaul (Hertie School of Governance, Berlin)
Modérateur : Brian Love (Reuters)
Salle Louis Armand 1. Traduction français – anglais disponible.
Lire la suite

L’innovation financière pour le développement peut revêtir de nombreuses dimensions : la mobilisation de nouvelles sources de financement telles que les contributions de solidarité ou les nouvelles formes de taxes ; des modalités innovantes de financement, permettant par exemple d’anticiper le versement de financements étalés dans la durée; des mécanismes nouveaux et plus efficaces, tels que les financements liés aux résultats. L’atelier explore ces différentes approches.

 

3 Innover pour faciliter l’accès à la finance :
Petites et Moyennes Entreprises (PME)

Peer Stein (Société Financière Internationale, SFI)
Susanne Dorasil (BMZ, G20), Marie-Florence Estime (OCDE), Ary Naim (SFI), Pascale Lacombrade (Société Générale), Alain Larreture (TechDev)
Salle Louis Armand 2. Traduction français – anglais disponible.
Télécharger le PDF de A. Larreture - "Présentation du Fonds Afrique"Lire la suite
Il est reconnu de longue date que, dans de nombreux pays en développement, la croissance des PME est handicapée par un accès limité à la finance. Cette session rassemblera les enseignements sur l’efficacité d’initiatives visant par exemple à faciliter les financements bancaires ou le capital-risque, promouvoir l’infrastructure financière, ainsi que sur les interventions de politique publique.

5 La micro-assurance santé
Craig Churchill (Organisation Internationale du Travail)
Bruno Galland (CIDR), Denis Garand (Denis Garand and Associates), Richard Leftley (MicroEnsure)
Amphithéâtre Gaston Berger. Atelier en anglais.


Lire la suite
La micro-assurance retient de plus en plus l’attention en tant que moyen d’accès au secteur informel resté exclu des programmes publics de santé. Cet atelier se concentre sur les leviers que peut créer la micro-assurance santé pour l’extension de la couverture et sur les conditions auxquelles elle permet d’améliorer l’accès à des soins de santé critiques et de réduire la charge financière des ménages.La micro-assurance retient de plus en plus l’attention en tant que moyen d’accès au secteur informel resté exclu des programmes publics de santé. Cet atelier se concentre sur les leviers que peut créer la micro-assurance santé pour l’extension de la couverture et sur les conditions auxquelles elle permet d’améliorer l’accès à des soins de santé critiques et de réduire la charge financière des ménages.




 

Jeudi 4 mars
14h00-15h30

7 Combiner les prêts et les dons
Carlos Braga (Banque mondiale)
Amar Bhattacharya (G24), Pierre Jacquet (Agence Française de Développement), Ugo Panizza (CNUCED), Andrew Rogerson (OCDE), Nigel Twose (Banque mondiale)
Salle Gaston Berger. Interprétation français – anglais disponible.
Télécharger le PDF de A. Bhattacharya - "Blending Grants and Loans"Télécharger le PDF de U. Panizza - "Grant versus Loans"Lire la suite
Les bailleurs de fonds doivent arbitrer entre donner ou prêter. Les ressources en subventions pures sont limitées et les prêts permettent de mobiliser des montants plus élevés que les dons. Mais le prêt crée une charge financière sur le futur. L’atelier discute des cas où les donateurs devraient intervenir en don, en prêt, ou en combinant les deux par un mixage et évoque les modes de structuration correspondant: les prêts concessionnels, les annulations de dette avec contreparties, les réductions de dette et les garanties de crédit.


9 Innovation financière et sécurité alimentaire
Bruno Vindel (Agence Française de Développement)
Mark Van Ameringen (GAIN), Abel Lyimo(RUDI, Tanzanie), Randiana Rakotomalala (Banque Africaine de Développement),Juergen Siemer (DEG), Peter Tynan (DALBERG), John Wakiumu (AGRA)
Salle C D. Atelier en anglais.


Lire la suite
Les contributions des bailleurs ne permettent pas de couvrir la totalité des financements nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire des pays en développement. Des solutions de financement créatives doivent donc être trouvées pour atteindre les objectifs du dernier Sommet Alimentaire Mondial. Cet atelier explore un certain nombre de ces solutions, avec un accent particulier sur les combinaisons de ressources publiques et privées.

11 L’Investissement socialement responsable (ISR)
et le financement du développement

Asad Mahmood (Deutsche Bank)
Xavier de Bayser (IDEAM), Mark Campanale (UK Social Stock Exchange, Halloran Philanthropies), Craig Courtney (GAIN), Anne-Catherine Husson-Traoré (NOVETHIC), Mark A. Regier (MMA, Stewardship Investing)
Salle Louis Armand 1. Atelier en anglais.


Lire la suite
En 2007, les placements ISR des ménages et institutions américaines et européennes représentaient à eux seuls 5.000 milliards de dollars. Cependant, près de trois quarts de ce volume étaient simplement régis par des critères, passifs, d’exclusion. Comment l’ISR peut-il être orienté vers des instruments à sélection plus active, investissant directement dans des efforts de développement international ?

13 Quelles solutions innovantes pour faciliter les transferts de migrants ?
Dilip Ratha (Banque mondiale)
Frédéric Bléhaut (Orange), Gaëtan Debuchy (Société Générale), Mouawia Essekelli (Banque Attijariwaffa, Maroc), Mamadou Touré (Pamecas, Sénégal), Alain Wormser (Banque d’Escompte, France)
Salle 4. Traduction français – anglais disponible.
Télécharger le PDF "Présentation banque d'escompte"Télécharger le PDF "Présentation du Groupe Attijariwafa Bank"Télécharger le PDF "Présentation SG"Télécharger le PDF "Transferts de fonds Pamécas"Lire la suite
Cet atelier présente des produits financiers pour les migrants et pour les transferts vers leur pays d’origine. Il s’intéresse à l’environnement réglementaire des transferts, aux solutions pour réduire les coûts, aux écarts entre les besoins de financement et les produits disponibles, aux obstacles à l’innovation et aux stratégies pour encourager les transferts.

 

Vendredi 5 mars
9h00-10h30

14 Miser davantage sur la micro-épargne ?
Ian Radcliffe (World Savings Banks Institute)
Daryl Collins (Bankable Frontier Associates), Anne Karanja et Kiporir Kiplagat (Kenya Post Office Savings Bank), Totsie Memela (South Africa Post Office Group), Stephen Peachey (Oxford Policy Management)
Amphithéâtre Gaston Berger. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF de D. Collins - "Portfolios of the Poor"Lire la suite
Les ménages pauvres qui ont accès à des comptes d’épargne arrivent à gérer des événements imprévus, à investir – par exemple dans l’éducation – et à se construire une sécurité financière. Cet atelier débat de l’opportunité de promouvoir la micro-épargne en tant que voie clé d’amélioration de l’accès des populations pauvres à la finance et des critères d’efficacité en matière de coûts. Les ménages pauvres qui ont accès à des comptes d’épargne arrivent à gérer des événements imprévus, à investir -par exemple dans l’éducation- et à se construire une sécurité financière. Cet atelier débat de l’opportunité de promouvoir la micro-épargne en tant que voie clé d’amélioration de l’accès des populations pauvres à la finance et des critères d’efficacité en matière de coûts.


 

16 Innover pour faciliter l’accès à la finance :
les besoins de financement à long terme pour les infrastructures essentielles

Priya Basu (Banque mondiale)
Jeff Delmon (Banque mondiale), Thierry Paulais (Cities Alliance), Sophie Trémolet (Trémolet Consulting), Christopher Vermont (GuarantCo)
Salle Louis Armand 1. Traduction français – anglais disponible.
Télécharger le PDF "Local Currency Finance, form theory to practice"Télécharger le PDF "Long-term local currency finance of infrastructure_ financial intermediaries"Télécharger le PDF "Water and sanitation Tackling the issue of scale via financial innovation"Télécharger le PDF "Local government investment in LDC"Lire la suite
La plupart des projets d’infrastructure génèrent des revenus en monnaie locale et requièrent des financements à long terme. L’accès à de tels financements en monnaie locale est un véritable défi pour les promoteurs de ces projets. L’atelier examine les contraintes de l’accès au financement à long terme des infrastructures et du développement urbain dans les pays en développement, analyse l’impact de la crise et explore les solutions financières susceptibles de relever ce défi.

18 La finance au service de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises dans les pays émergents et en développement
Sylvie Lemmet (PNUE)
Linda Broekhuizen (FMO), Recep Güleç (Halkbank, Turquie), Eveline Franco Velloso Susin (Banco do Brasil), Ercan Sayari (Nuh Cimento, Turquie)
Salle Louis Armand 2. Traduction français – anglais disponible.


Lire la suite
Des incitations financières astucieuses peuvent permettre d’accompagner la démarche RSE des entreprises dans les pays émergents et en développement tout en améliorant leur compétitivité. Les institutions financières travaillant avec les PME sont de plus en plus amenées à prendre en compte la RSE dans leur modèle économique. Cet atelier présente des expériences réussies et leur contribution à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement.

20 Solutions financières pour le développement de produits dans le domaine de la santé
Gargee Ghosh (Fondation Bill& Melinda Gates)
Geoff Adlide (GAVI Alliance), Christopher Egerton-Warburton (Lion’s Head Global Partners), Holly Wong (IAVI)
Salle CD. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF "Financial Solutions for Product Development in Health"Télécharger le PDF de G. Adlide - "IFFim - AMC"Télécharger le PDF "Innovative financing mechanisms for AIDS Vaccine R&D"Lire la suite
Plusieurs solutions financières s’attaquant à l’un des problèmes structurels du développement, la production et de la distribution efficace de médicaments et de vaccins pour les pays en développement, seront discutées dans cet atelier : la « Product Development Partnership Financing Facility », les prix, la mise en commun de brevets, les mécanismes de garantie de marché (AMCs) etc.




2 Par delà les prêts : gérer les risques et la volatilité
Guillermo Perry (Center for Global Development)
Catherine Collin (Banque Européenne d’Investissement), David de Ferranti (Results For Development Institute), Luc Rigouzzo (Proparco).
Salle C D. Atelier en anglais.

Télécharger le PDF de G. Perry - "MDB’s Financial Role after the Crisis"Télécharger le PDF de L. Rigouzzo - "Managing Risk and Volatility"Lire la suite
Les pays en développement sont soumis à une forte volatilité macroéconomique et subissent des crises plus fréquentes et plus profondes que les pays développés. Ces différences proviennent de leur plus grande vulnérabilité aux chocs exogènes ainsi que de faiblesses structurelles intrinsèques. Les marchés financiers et les banques de développement ont développé une panoplie d’instruments destinés à gérer les risques auxquels ces pays sont soumis mais l’accès des pays les moins avancés à ces instruments reste limité.
 

4 Solutions financières pour l’atténuation
du changement climatique

Stephan Opitz (KfW Entwicklungsbank)
Kevin Conrad (Coalition for Rainforest Nations), Ismid Hadad (National Council on Climate Change, Indonesia), Abyd Karmali (Bank of America/Merrill Lynch), Marcelo Labre (Standard Bank), Denis Loyer (Agence Française de Développement)
Salle 2. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF de I. Hadad - "Financing Policies for Climate Change Mitigation in Indonesia"Lire la suite
Cet atelier examine le potentiel de trois mécanismes financiers spécifiques destinés à l’atténuation du changement climatique : (1) le mécanisme de flexibilité du protocole de Kyoto (2) le financement de la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts (REDD) et (3) le financement des politiques d’atténuation du changement climatique des pays en développement.

6 Les mécanismes de garantie de marché (AMC)
Susan McAdams (Banque mondiale)
Tania Cernuschi (GAVI), Jan von der Goltz (Centre for Global Development), Bernice Lee (Chatham House), Rebekah Young (Finance Canada)
Salle 4. Atelier en anglais. Télécharger le PDF de R. Young - "Agriculture pull mechanisms"Télécharger le PDF de T. Cernuschi - "The Pilot AMC for Vaccines"Télécharger le PDF de J. von der Goltz - "Some considerations for an AMC in the climate context"Lire la suite
Les mécanismes de garantie de marché (AMCs) réduisent l’incertitude de l’investissement quand les imperfections du marché, les difficultés d’accès au financement ou le coût élevé du capital freinent l’investissement dans les produits dont ont besoin les pays pauvres. L’atelier explore les enseignements du projet pilote de vaccins contre le pneumocoque et évoque des applications potentielles au marché du carbone et aux technologies agricoles.


 

8 La mobilisation de ressources additionnelles pour le développement international
Christian Masset (Groupe Pilote sur les Financements Innovants pour le Développement)
Robert Filipp (Le Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme), David Hillman (Stamp Out Poverty), Inge Kaul (Expert groupe de travail sur les transactions financières internationales pour le développement)
Salle Louis Armand 2. Interprétation français – anglais disponible.
Télécharger le PDF "Stamp Out Poverty"Lire la suite
La mobilisation de ressources additionnelles, stables et prévisibles est l’un des objectifs majeurs de l’innovation financière pour le développement. Plusieurs mécanismes ont à ce jour permis de lever des fonds à hauteur de plus de 2,5 milliards de dollars américains. Cet atelier, coordonné avec le Groupe Pilote sur les Financements Innovants pour le Développement aborde notamment la question des taxes sur les transactions financières internationales et la nouvelle philanthropie.

10 La promesse de garantie pour la santé
Luca Tortorelli (Fondation des Nations Unies)
Mamadou Moustapha Ba (Ministère des Finances, Sénégal), Dr Papa Birama (Ministère de la Santé, Sénégal), Susan McAdams (Banque Mondiale),Mark Chiaviello (Standard bank), Kevin Starace (UN Foundation)
Salle 2. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF "Garantie d’Engagement pour la Santé (PGH)"Lire la suite
La promesse de garantie pour la santé (PGS) vise à permettre un accès à du capital, de manière efficiente et en temps utile, en réponse aux problèmes de délais et d’incertitude qui peuvent être associés aux flux d’aide au développement. La volatilité de l’aide, les bénéfices d’un accès à des capitaux à court terme, le montage et le potentiel des PGS sont les sujets de cet atelier.

12 L’assurance paramétrique
Ulrich Hess (Banque mondiale)
Panos Varangis (SFI), Sophie Belete (Nyala Insurance, Ethiopie), Lovemore Forichi (Swiss Re), Peter Maina (Global Index Insurance Facility), Rajesh Rai (ICICI Lombard, India)
Salle 3. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF "About GIIF"Télécharger le PDF de U. Hess - "Index Insurance"Lire la suite
Les sécheresses, les ouragans et les inondations occasionnent des pertes importantes pour les agriculteurs et les éleveurs. L’assurance paramétrique fournit des solutions. Le montant des indemnités est déterminé par référence à la mesure d’un index objectif servant d’indicateur du niveau des pertes réelles. L’atelier présente les opportunités et les défis des projets d’assurance paramétrique, leurs possibilités d’extension et leur viabilité.





















 

15 Innover pour faciliter l’accès à la finance :
ménages, agriculteurs et micro-entrepreneurs

Bindu Ananth (IFMR Capital)
Kshama Fernandes (IFMR Capital), Alberto Lemma (ODI), Ulrich Hess (Banque Mondiale)
Salle 3. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF "Access to Finance Innovations"Télécharger le PDF de A. Lemma - "Investigating usage and barriers to access of financial services in Kenya & Tanzania"Télécharger le PDF "Multi-Originator Securitization as a risk transfer mechanism in microfinance"Lire la suite
Les banques locales, les unions de coopératives et les institutions de micro-finance ont besoin d’offrir un service complet à leurs clients. Pour y parvenir, elles ont besoin de transférer les risques systémiques propres aux communautés ou aux régions à d’autres acteurs du marché financier qui ont une meilleure capacité à gérer de tels risques. L’atelier se concentre sur les mécanismes financiers innovants qui facilitent ce type de transferts.

17 Promouvoir le capital risque dans les pays à faibles revenus
Luc Rigouzzo (Proparco)
Greg Durst (Horizon Equity), Gisèle Etamé (Genemark), Patrice Hoppenot (I&P Partners), Ziad Oueslati (Tuninvest), Christ West (Shell Foundation)
Salle A B. Atelier en anglais.

Télécharger le PDF de L. Rigouzzo "Encouraging Start-Up Capital in Low-Income Countries"Lire la suite

Cet atelier s’interroge sur les raisons du faible développement du capital risque dans les pays à faibles revenus. Les questions suivantes sont abordées : quelles sont les caractéristiques du marché du capital-risque dans ces pays ? Quels sont les obstacles à sa croissance ? Quelles stratégies et solutions financières innovantes peut-on imaginer pour promouvoir son développement dans les pays les plus pauvres ?






 

19 Solutions financières innovantes pour préserver la biodiversité
Ray Victurine (Wildlife Conservation Society)
Julien Calas (Fonds Français pour l’Environnement Mondial), Geo Dutki (Bwindi Mgahinga Conservation Trust, Ouganda), Neel Inamdar (Verde Ventures – Conservation International), Robin Naidoo (WWF)
Salle 4. Atelier en anglais.
Télécharger le PDF "Innovative financing for biodiversity conservation"Lire la suite
Fonds fiduciaires, paiements pour services environnementaux et mécanismes de compensation figurent parmi les solutions financières destinées à promouvoir la préservation de la biodiversité. L’atelier porte sur les besoins financiers nécessaires à cette préservation, examine des initiatives financières innovantes récentes et en identifie les forces et les faiblesses.